Olivier, artiste lenticulaire. Qu’est-ce que cela signifie?

 

 

Elle est marrante votre question. Une personne qui fait de la peinture, c’est un peintre… On dit même : artiste peintre !  Moi, je fais de l’imagerie lenticulaire. C’est un art tellement méconnu, qu’il n’y a pas de nom pour celles et ceux qui le pratiquent. Alors, je l’ai inventé et je me suis autoproclamé « Artiste lenticulaire ». Ça a l’air un peu pompeux mais cela m’amuse et je suis fier de ce que je fais, alors…

 

Olivier, a lenticular artist. What does that mean?  

That’s a funny question. A person who paints a painting is a painter, right?  I create lenticular images. It’s such a little-known discipline that it has no name. That’s why I decided to call myself a lenticular artist. It may sound a bit pompous, but I find it funny and I’m proud of what I’m doing, so….

 

 

Qu’est-ce que le lenticulaire?

 

C’est une technique qui permet de créer des images auto-stéréoscopiques. C’est à dire que l’on voit l’image en relief sans autre ustensile que les yeux. Dans la nature, c’est notre cerveau qui nous permet, en combinant la vision des deux yeux, de recréer l’espace et y placer les objets que nous voyons. Eh bien là, c’est la même chose. L’image est à plat et pourtant, on la voit en relief. C’est génial!

 

What do you mean by lenticular technology?  

 

It’s a technique for creating stereoscopic images. It allows us to see images in relief using only our eyes. No optical devices are needed. Our brains naturally combine images from both of our eyes in order to create a perception of depth and to orient what we are seeing. This technique does the same thing. The image is flat, but to us it appears in relief. It’s amazing!

 

La technique paraît désuète à l’heure de la révolution numérique ?

 

C’est vrai que cela date. C’est une partie de notre enfance avec les petites cartes dans les cartons de lessive ou dans les boites de fromage avec le sujet qui bouge en fonction de l’axe de vision.

C’est Maurice Bonnet, un photographe français qui a inventé cette technique dans les années 30. Un jour, en me promenant sur les quais à Paris, je suis tombé sur une vieille carte postale lenticulaire. J’ai été émerveillé. Ça m’a embarqué ailleurs, dans un autre monde. En même temps je me suis dit : « comment on peut inventer ça ?  Alors, j’ai voulu comprendre comment cela fonctionne.

 

Moi, à la base, je viens du design industriel, j’ai tracé des plans pour l’industrie.  Avec les logiciels informatiques, j’ai découvert le monde de l’infographie, j’ai travaillé également dans le design.

J’adore disséquer les programmes informatiques pour en tirer le meilleur parti et leur faire cracher leurs tripes… Alors, c’est vrai que le lenticulaire peux paraître démodé,  mais, on est bien loin de Maurice Bonnet sur sa vieille table en acajou. Aujourd’hui, il y a de nouveaux procédés d’entrelacements numériques et d’algorithmes qui permettent de recréer le lenticulaire selon des règles extrêmement précises.

 

Wouldn’t the lenticular technique seem obsolete now that we have the digital revolution?

It’s true that it is nothing new. It goes back to when we were children. Remember those postcards in detergent and cheese boxes with the image moving depending on how you looked at it? Maurice Bonnet, a French photographer, invented the technique. One day, I was walking along the Seine in Paris and I came across a small magic postcard based on lenticular technology. I was just amazed. It was like walking into another world. It got me thinking: how was this invented? I wanted to know how it worked.

 

My background is in industrial design. I designed a lot of products for industry, and digital technology introduced me to the world of information graphics. I also worked in graphic design. I just love taking computer programs apart and tinkering with them to make them performant. Lenticular technology may be old-fashioned, but we’ve come a long way since Bonnet’s original mahogany lenticular table. Today, new digital technologies and algorithms make it possible to create lenticular images relying on very precise and sophisticated procedures.

 

 

Parlez-nous un peu de ces personnages que vous nous présentez ?

 

Ils sont ma part de rêve. Vous avez vu ? Ils sourient tous ou presque. Ces personnages, je les ai dessinés à la souris un peu comme Walt Disney a dessiné Mickey Pour m’amuser. Ils représentent un espace de liberté ludique, heureux et presque naïf. Ils me ressemblent et quand je les regarde, je n’ai pas l’impression de voir le journal de 20H.

 

Could you tell us about some of the figures you are exhibiting?

 

They are part of my dreams. You can see that almost all of them are smiling. I designed them with my computer mouse, a bit the way Walt Disney drew Mickey Mouse. Just for the fun of it. They represent a space of playfulness and freedom, full of happiness and naïveté. They are part of me; and looking at them, I feel as if I’m watching something other than just the news on TV

 

C’est pour ça que vous êtes un artiste ?

 

C’est pour rire et pour faire réagir le mot artiste. C’est le public qui me  le dit si j’en suis un ou pas …. Pour moi, ces petites créatures sont plus un point de jonction entre d’un côté, des disciplines très sérieuses comme l’optique, les mathématiques, l’informatique et de l’autre côté, la créativité et l’imaginaire.

Ils ont révélé ou réveillé chez moi ce qui reste de mon enfance, de mon innocence… de mes rêves.

 

 

Is that why you became an artist?

 

It’s for fun and to challenge what it means to be an “artist.” People will decide if I am an artist or not. As far as I am concerned, what I do represents a connection between highly technical disciplines such as optics, mathematics and digital tools, and another kind of thinking that involves the imagination, creativity and fantasy.

They remind me of my childhood, my innocence … my dreams.